Somalie : impossible unité (is it true)

Posted on 23/07/2010

0



Une étoile blanche orne le drapeau somalien. Cinq branches pour les cinq régions où vit le peuple somali : la Somalie britannique, la Somalie italienne, Djibouti, le nord du Kenya et l’Ogaden éthiopien. Mais l’unité perdue avec la conquête européenne des années 1880 n’a jamais été retrouvée, et l’État somalien, créé en 1960, ne regroupe que l’ancienne Somalie britannique, au nord (actuel Somaliland ), et la Somalie italienne, au sud.

Elles se fédèrent en 1960, quelques jours après leurs indépendances respectives, et espèrent reconstruire un jour la « Grande Somalie ». Cela n’arrivera pas.

« Enfant chéri » des Nations unies, le jeune État est d’abord loué, avec excès, comme modèle de démocratie.

« État failli » : tel est, depuis vingt ans, le qualificatif de l’État somalien, qui a contribué à l’émergence d’un concept aujourd’hui enseigné dans les écoles de sciences politiques.

En 2006, l’Union des tribunaux islamiques (UTI), fondée quelques années plus tôt, s’empare de Mogadiscio. Dirigée par des notables, l’UTI rétablit un ordre depuis longtemps disparu, mais n’a pas le temps de se structurer politiquement : Addis-Abeba préfère un voisin affaibli, tandis que les États-Unis assimilent, de manière abusive, l’UTI aux cellules terroristes très probablement cachées en Somalie et responsables des attentats de 1998 contre leurs ambassades au Kenya et en Tanzanie. L’armée éthiopienne pénètre donc en Somalie­, en décembre 2006, et Washington procède à des bombardements ciblés. L’UTI est renversée, et ses membres vont grossir les rangs de groupes bien plus radicaux qui cherchent dans un islam dévoyé une nouvelle identité somalienne.

Par: Constance Desloire

To read more click the link bellow

http://www.jeuneafrique.com/Articles/Dossier/ARTJAJA2582p042-043.xml0/onu-ua-gouvernement-pirateriesomalie-impossible-unite.html

Advertisements
Posted in: African papers